Accouchement dans l’eau : avantages et inconvénients

L’idée de mettre au monde son enfant dans l’eau a commencé à séduire les femmes au début des années 70. Elle est apparue comme le moyen de ré-humaniser un événement heureux devenu trop technique et trop médicalisé. Aujourd’hui la pratique reste rare, mais continue d’attirer les futures mamans. Voyons comment se déroule un accouchement en milieu aquatique. Quels sont les avantages et les inconvénients de l’eau pour maman et son nouveau né ?

accouchement dans l'eau
Femme enceinte : accouchement dans l’eau

Un accouchement naturel qui ne s’improvise pas

Si la naissance en milieu aquatique vous tente, n’attendez pas le jour de l’accouchement pour vous manifester.

1 : toutes les maternités ne sont pas équipées de bassin.

2 : toutes les sages-femmes ou équipes d’accompagnement à la naissance n’acceptent pas forcément que la délivrance s’envisage dans l’eau.

Le jour J, dès le début des contractions douloureuses, la maman peut être immergée dans une eau dont la température avoisine les 37°C. Il ne s’agit pas d’une piscine type municipale, mais plutôt d’un « mini bassin spécial accouchement ». Son revêtement doit empêcher la prolifération des germes.

Comme dans le cadre d’un accouchement classique, la surveillance du bébé est assurée par un monitoring continu grâce à des capteurs étanches. Le dispositif est complété par des prélèvements bactériologiques réguliers, un contrôle de la température de l’eau et un protocole de désinfection draconien.

Si l’accouchement dans l’eau présente de nombreux avantages pour la mère et le bébé, il n’est pas sans contraintes.

 accouchement aquatique
L’accouchement dans l’eau

Les avantages de l’accouchement dans l’eau

Grâce à l’effet antispasmodique de l’eau chaude, les douleurs abdominales sont atténuées. En effet,  la pression hydrostatique augmente le retour veineux, ce qui amortit les sensations.

Ne pensez tout de même pas que l’accouchement se fera sans douleur. Vous risquerez d’être un peu déçue du concept et vous vous surprendriez à crier « maman ! » pour une péridurale.

En revanche, la phase de travail dans l’eau permet à la femme enceinte de se mouvoir plus facilement que sur une table d’accouchement. Elle peut ainsi s’accroupir, s’allonger, s’assoir. Cette mobilité favorise la progression du bébé dans le col de l’utérus.

L’eau détend les muscles, réduit la pression artérielle et assouplit le périnée. L’apport d’oxygène via le placenta est optimisé. Le bébé, plus relaxé, assure une descente plus calme, si bien que les chances de subir une épisiotomie sont considérablement réduites.

Les femmes qui ont accouché dans l’eau rapportent une expérience remarquable, mais cette pratique suppose quelques contreparties.

 accouchement dans leau
Femme enceinte : accouchement dans l’eau

Les inconvénients de l’accouchement dans l’eau

Les critères pour bénéficier de cette pratique sont stricts : pas de pathologie maternelle, pas d’accouchement prématuré, pas d’anomalie fœtale, pas de présentation du bébé en siège… 85% des femmes peuvent le pratiquer, mais le suivi médical s’impose, comme pour n’importe quelle autre grossesse.

Une grossesse peut se dérouler à merveille mais des complications peuvent survenir lors de l’accouchement. Ainsi, l’expérience de la naissance aquatique peut être interrompue le jour J en cas de nécessité de dernière minute: hémorragie, besoin de perfusion ou de péridurale… Il convient alors d’agir au plus vite et de ne pas engager votre pronostic vital et ni celui de votre bébé. Avant de procéder aux soins, la sortie de l’eau peut être périlleuse et quelque peu traumatisante. D’où la nécessité d’être accompagné par une équipe médicale formée aux gestes à adopter en cas d’urgences.

Si le bébé est en bonne santé, il conservera son reflexe d’apnée jusqu’au moment du contact avec l’air. En revanche s’il a été effrayé et qu’il n’a pas reçu suffisamment d’oxygène durant la délivrance, il risque d’inhaler de l’eau. Les premiers gestes d’assistance respiratoire seront alors primordiaux. Un autre risque existe : celui de la contamination du bébé par des micro-organismes relâchés dans l’eau par la mère au moment de l’accouchement (par les saignements ou les selles). D’où la nécessité d’être accompagnée par une sage-femme formée à l’extraction de ces impuretés.

Finalement l’accouchement dans l’eau présente de nombreux avantages à condition de le pratiquer en sécurité. Si l’expérience vous tente, des séances de préparation en piscine mettront l’accent sur la relaxation, les étirements et la respiration. Elles seront l’occasion de maintenir une activité physique en douceur, de soulager les petits mots liés à la grossesse et de travailler sur la respiration. Loin des préparations à l’accouchement classiques, celles-ci permettront de vous « vider la tête » et de vous relaxer avant le grand jour.

A bientôt sur Abitare Kids 🙂

Découvrez notre E-shop ici !

Facebook Abitare KidsGoogle Plus Abitare kidsInstagram Abitare KidsPinterest Abitare KidsTwitter Abitare KidsYoutube Abitare Kids

 

Laisser un commentaire